Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FIFA 13, les équipes à la loupe

L'ultime blog FIFA 13

ULTIMATE TEAM : notre équipe-type de Premier League

Publié le 1 Mars 2013 par Ludovic FRANCISCO in premier league

ULTIMATE TEAM : notre équipe-type de Premier League

POUR CLORE CES DEUX MOIS passés à décortiquer la Premier League, nous n'avons pas résisté au plaisir de vous proposer cette petite équipe-type de la Premier League. Une équipe qui pourrait bien rapidement devenir la vôtre si vous êtes vous-même performant en mode "Ultimate Team". Comme vous le découvrez, c'est une équipe à visage extrêmemement offensif que nous vous avons concoctée. Et c'est un euphémisme ! Trois défenseurs, quatre milieux, trois attaquants, on peut difficilement faire plus offensif ! Cette audace, nous nous la sommes autorisé à la fois parce que les meilleurs joueurs du championnat anglais sont devant et parce qu'il abrite quelques brillants défenseurs centraux et un grand gardien de but. Avec Lloris, Vidic, Kompany et Agger (plus à l'aise en position excentrée), nous pensons que vous pouvez être à même de tenir la baraque. Dans l'entrejeu, impossible de se passer du phénoménal Touré, auquel nous adjoignons le très technique Cazorla. Un duo complémentaire, qui sera secondé sur les cotés par deux autres espagnols : coté gauche, Mata, explosif et rapide, coté droit, Silva, un grand animateur de jeu. Devant, un trio de feu, avec van Persie en pointe, le finisseur absolu, épaulé par deux attaquants de soutien : Rooney, dans un vrai rôle d'attaquant de soutien, et Agüero, le feu follet. Au final, c'est une équipe à forte dominance mancunienne qui se dégage (5 joueurs du City, 4 de United), agrémentée de joueurs des autres équipes du Big Five (Tottenham, Liverpool, Arsenal, Chelsea). Et vous, quelle est la vôtre ?

ULTIMATE TEAM : notre équipe-type de Premier League
HUGO LLORIS, le top 4 mondial

En recrutant Hugo Lloris pour une somme relativement modeste, Tottenham a réalisé l’été dernier une des plus gros coups du mercato. Car l’ancien portier lyonnais fait partie, à 27 ans, des tous meilleurs gardiens du monde. Avec une note globale 86, il se situe juste derrière des monstres du niveau d’Iker Casillas (89), Manuel Neuer (87) ou Gianluigi Buffon (87) ! Grâce à ses réflexes exceptionnels (91) et une capacité à se détendre hors du commun (90), Hugo Lloris est tout simplement monstrueux sur sa ligne. Ajoutez à cela une prise de balle phénoménale (85) – son seul maître dans ce domaine est Thibaut Courtois, le gardien belge de l’Atlético Madrid. Ses seuls défauts sont son placement, honnête en soi, (84), mais inférieur à la concurrence, et surtout son jeu au pied, indigne d’un gardien de son rang (75). Rien de nature cependant à contredire cette vérité : Lloris est un gardien de tout premier plan, amené à devenir le meilleur gardien du monde (potentiel 91).

ULTIMATE TEAM : notre équipe-type de Premier League
VINCENT KOMPANY, full-contact

Depuis FIFA 12, Vincent Kompany fait incontestablement partie des tous meilleurs centraux du monde (note 85). Le joueur de 26 ans se situe certes en deçà de joueurs évoluant à ce poste, comme Vidic, Thiago Silva, Ramos ou Piqué. Mais cela ne l’empêche pas d’afficher un niveau excellent. Ses qualités au tacle (debout 90, glissé 85) sont les plus perceptibles. A ce petit jeu, il est même l’un des meilleurs du monde. Sa puissance (87), ensuite, impressionne et lui permet souvent de faire la différence dans le jeu aérien, malgré un jeu de tête qui, sans être ridicule, aurait mérité d’être plus aiguisé (80). Joueur avant tout physique, le Belge d’1,92 m est un peu moins brillant dans la lecture du jeu, même s’il reste performant par ailleurs. Ainsi, il doit encore s’améliorer à l’interception (87), mais surtout au marquage (84) et dans la réactivité (84), pour rejoindre le gratin mondial. A noter toutefois de très belles dispositions à la passe (82) pour un défenseur central.

ULTIMATE TEAM : notre équipe-type de Premier League
NEMANJA VIDIC, le meilleur central du monde

Cela fait déjà plusieurs éditions de FIFA que Nemanja Vidić fait partie des tous meilleurs défenseurs centraux du monde. Depuis FIFA 12, il trône même, avec sa moyenne générale de 88, au sommet. Malgré une grave blessure au ménisque, EA Sports maintient sa confiance au Serbe : il est toujours cet incroyable joueur, excellent dans à peu près tous les compartiments de jeu. Dans la récupération du ballon, il représente tout simplement le top niveau mondial (94), devant Mascherano, Kompany ou Piqué. Idem au marquage (91), où il a pour seul concurrent Thiago Silva. Dans le jeu de tête, il est là encore le défenseur le plus performant du monde : entre sa taille (1,89 m), sa détente (90) et sa précision (92), il vous sera très difficile de le contenir dans votre surface de réparation. Avec cela, Nemanja Vidić est incroyablement puissant (92) et pugnace (92). Seules ses interceptions (83) peuvent sembler quelconques en comparaison, mais c'est pour chipoter...

ULTIMATE TEAM : notre équipe-type de Premier League
DANIEL AGGER, un central très complet

Huit saisons déjà à Liverpool pour Daniel Agger. A 28 ans, l’international danois est dans la force de l’âge. Ce grand gaillard a pour principales qualités sa faculté à récupérer le ballon dans les pieds des attaquants avec une relative aisance. Debout (87) ou couché (85), l’ancien de Brondby est un excellent chapardeur de ballon. C’est aussi un défenseur efficace au marquage (83) et à l’interception (84). Le défenseur central, capable de jouer également couloir gauche, a également pour lui un très bon jeu de tête (83), qui s’ajoute à son 1,91 m. C’est au final un défenseur extrêmement complet qui ajoute à son jeu une petite excentricité : sa frappe de mule (86) qui, couplée à une relative précision de loin (77), peut vous aider à faire exploser une défense par trop regroupée.

ULTIMATE TEAM : notre équipe-type de Premier League
YAYA TOURE, milieu à tout (bien) faire

Si l’ancien Barcelonais est à ce point indispensable à City, c’est avant tout parce qu’il possède des qualités physiques exceptionnelles. C’est un joueur increvable (93), dont le rythme ne baisse jamais. C’est aussi un joueur extrêmement puissant (92), idéal dans une position de récupérateur, pour bousculer les adversaires qui s’approchent de la surface de réparation. A ces qualités physiques, l’Ivoirien ajoute des qualités mentales : il est très agressif sur le porteur de balle (86), tout en étant capable d’orienter le jeu (86), d'où sa capacité à joueur milieu offensif. En phase d'attaque, sa qualité de passe courte (86), sa puissance de tir (86), ses contrôles de balle (83), ses dribbles (80), son jeu du mauvais pied (4/5) font merveille. Mais le frère cadet de Kolo Touré reste le plus performant dans une position plus reculée, où la précision de ses tacles (83, 81), ses interceptions (82), ses passes longues (83), sa réactivité (85) font mouche. Avec une note générale de 86, Yaya Touré fait tout simplement partie des meilleurs milieux axiaux de la planète.

ULTIMATE TEAM : notre équipe-type de Premier League
SANTI CAZORLA, une technique délicieuse

Santi Cazorla fait partie de ces joueurs de haut niveau qui n’auront peut-être jamais la chance de s’imposer dans leur sélection. A 29 ans, l’ancien joueur du Villarreal et de Málaga a pourtant les qualités pour s’imposer dans à peu près tous les grands clubs européens. L’Espagnol possède d’abord une capacité rare : celle de pouvoir jouer indifféremment des deux pieds, lui le droitier. C’est ensuite un joueur doté d’un grand équilibre (91), et donc très difficile à bousculer. Pour le reste, Santi Cazorla possède à peu près toutes les qualités du grand milieu de terrain : la technique (dribbles 87, agilité 86, contrôle 85, gestes 4/5), les transmissions de balle (passes courtes 85, centres 83, passe longue 82, vision 83), la maîtrise des frappes (coup franc 89, effets 86, tirs lointains 85). Autant d’atouts qui font de lui le meilleur joueur d’Arsenal (84).

ULTIMATE TEAM : notre équipe-type de Premier League
DAVID SILVA, le funambule

Arrivé à Manchester en 2010, David Silva s'est immédiatement imposé comme le leader technique de la formation bleu ciel. Il faut dire que l’Espagnol possède des qualités qui ne dépareilleraient pas dans le collectif du Barça. Quelles sont-elles ? Avant tout une agilité exceptionnelle (93), qui le place parmi les joueurs les plus adroits de toute la planète foot. David Silva, c’est ensuite une vision de jeu (91), une qualité de contrôle (90), de passe courte (90) ou longue (85), qui le rendent délicieux à jouer à tous les postes du milieu (à gauche de préférence), voire sur le front de l'attaque. David Silva, c’est enfin une solidité impressionnante (88) malgré son 1,72 m, des dribbles d’une précision diabolique (86), une réactivité hors norme (85) et un arsenal de gestes techniques complet (4/5). Très bon dans le placement (84), les frappes de balle, à la volée (81), de loin (81) ou avec effets (83), vif (81) à défaut d’être extrêmement rapide, le gaucher fait partie des tous meilleurs milieux offensives du monde (88).

ULTIMATE TEAM : notre équipe-type de Premier League
JUAN MATA : un ailier de rêve

En arrachant à Valence son jeune gaucher en 2011, on peut dire que Chelsea ne s’est pas trompé de cheval. Car avec une note générale de 86, l’Espagnol est aujourd’hui l’un des touts meilleurs ailiers du monde. C’est simple : Juan Mata a tout pour lui. Des dribbles virevoltants (87) et une grande réactivité (84), une agilité impressionnante (89) et un sens de l’équilibre tout aussi précieux (89), une grande explosivité (87), des contrôles de balle délicieux (86) et un riche attirail technique (4/5). A cela, ajoutez une grande qualité de passe courte (86), ainsi qu’une excellente vision de jeu (86) et des centres relativement précis (82). Pour ne rien gâter, Juan Mata, c’est aussi un réalisme très appréciable pour un joueur de couloir (83), un sens aigu du placement (86), des frappes travaillées (82) et des facilités sur coup franc (81). Vous obtenez un grand joueur, aussi à l’aise comme milieu offensif que comme attaquant.

ULTIMATE TEAM : notre équipe-type de Premier League
Puissance et finesse : WAYNE ROONEY

89. Soit un point de moins que son total sur FIFA 12. Il n'empeche : Wayne Rooney continue de faire partie du cercle (très) fermé des très grands attaquants. A 27 ans, l’Anglais demeure ce mélange (d)étonnant de puissance et de finesse qui en font un joueur unique en son genre. Niveau puissance, le Mancunien se pose : ses 83 kg (pour seulement 1,76 m) lui confèrent une force impressionnante (87) de même qu’une très grosse frappe de balle (91). Ajoutez à cela une très importante agressivité (92) et une grosse endurance (88) et vous obtenez un joueur omniprésent sur le terrain. Mais Rooney, c’est aussi une grande intelligence de jeu : dans son placement, il a peu d’égal (seuls Falcao et Messi lui sont supérieurs). Dans son réalisme devant le but, il se situe là aussi dans le top 5 mondial. Et sa vision de jeu est impressionnante pour un attaquant (84). Techniquement enfin, il n’y a rien à redire : à la volée (89), dans les contrôles de balle (87), le jeu de passes (84), Rooney est très à l’aise même s’il ne s’embarrasse pas de gestes superflus (3/5). C'est ce qui fait son charme.

ULTIMATE TEAM : notre équipe-type de Premier League
SERGIO AGÜERO, vif et précis

Un an après David Silva, Manchester City parvenait à arracher Sergio Agüero à l’Atlético Madrid, renforçant ainsi de belle manière son secteur offensif. Car avec une note de 88, le petit Argentin (1,72 m) est tout simplement l’un des attaquants les plus performants du monde. Buteur dans l’âme, Agüero possède toutes les qualités du parfait avant-centre moderne : la réactivité (86), la finition (89), la variété des frappes (puissantes 86, en finesse 82 ou de volée 87), et bien sûr le placement dans la surface adverse (87). Mais « Kun », comme on le surnomme, possède aussi les qualités qui font de lui un attaquant de soutien hors pair : l’explosivité (93), les dribbles (93) où il est l'un des tous meilleurs joueurs du monde, les gestes techniques (4/5), la capacité à jouer pied gauche (4/5), les contrôles de balle (90), la vision de jeu (83), la qualité de passe sur courte distance (82). Bref, il est franchement difficile de trouver des défauts à Agüero, qui s’offre le luxe d’être hyper dur à bouger (90).

ULTIMATE TEAM : notre équipe-type de Premier League
Un réalisme glaçant : ROBIN VAN PERSIE

Pourquoi Robin van Persie reste-t-il, après près de 7 années au top, l’un des attaquants les plus performants du monde ? Parce qu’il a le bon goût de posséder presque toutes les qualités de l’attaquant idéal. La première, la plus importante : la finition. Dans ce secteur, il est d’un réalisme glaçant (91), si glaçant que, hormis Falcao et Lionel Messi, il est le joueur le plus efficace de la planète. Ce réalisme lui est très profitable lors des séances de tirs au but, où il manque très rarement sa cible (92) ; seul Zlatan Ibrahimović est plus performant que lui dans le domaine des penalties. A la volée, c’est là aussi un phénomène (91) puisqu’il se situe là encore dans le top 3 mondial. Pour le reste, le Néerlandais est un attaquant extrêmement complet : il est très vif (87), se place excellemment bien (89), contrôle le ballon avec diligence (88) et assure ses transmissions (85). Il sait frapper de loin (87), en force (90) ou en finesse (86). Enfin, ce pur gaucher sait jouer de son mauvais pied (4/5) et réaliser des gestes techniques bien sentis (4/5).

LES REMPLACANTS :

JOE HART (84, Manchester CIty), PETR CECH (84, Chelsea) – RIO FERDINAND (83, Manchester United), JOHN TERRY (83, Chelsea), BACARY SAGNA (82, Arsenal), ASHLEY COLE (84, Chelsea) – SAMIR NASRI (85, Manchester City), GARETH BALE (85, Tottenham) – EDEN HAZARD (85, Chelsea), LUIS SUAREZ (85,Liverpool), FERNANDO TORRES (83, Chelsea), LUKAS PODOLSKI (83, Arsenal).

Commenter cet article

plombier paris 5eme 30/01/2015 03:30

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

medical billing codes 28/04/2014 14:08

I couldn't wish for more. This year's installment just isn't a revolutionary leap. The faster pace really does wonders for FIFA 13. You can wear last year's jersey, but you won't want to play last year's game any longer. Thanks.