Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FIFA 13, les équipes à la loupe

L'ultime blog FIFA 13

Stade Brestois 29 : la loi du milieu

Publié le 17 Décembre 2012 par Ludovic FRANCISCO in fifa 13, brest, sb29, thébaux, grougi, dernis, chafni, martial

Stade Brestois 29 : la loi du milieu

TROISIEME SAISON DANS L'ELITE DU FOOTBALL FRANCAIS pour le Stade Brestois qui, après avoir acquis une demi-étoile supplémentaire l’année dernière, confirme en 2012-2013 son total de 3,5 étoiles et demi. Du mouvement, il y en a eu pourtant dans le club du Finistère : Elana (général 76) a cédé aux sirènes du LOSC, Zebina (75) a rejoint le Téfécé, Jemaa (67) a été rapatrié à Auxerre et Ewolo (71) est parti terminer sa carrière au Stade Lavallois.

Un style de jeu basé sur la possession de balle et concentré au milieu de terrain.

Stade Brestois 29 : la loi du milieu

Pour combler ces départs, le SB29 a prospecté un peu partout : il a recruté Benschop (71), le jeune attaquant néerlandais de l’AZ Alkmaar, Thébaux (77), le gardien du SM Caen, Chafni (70), le milieu offensif de l’AJA, Mendy (67), l’ancien latéral parisien, Dernis (74), l’un des piliers du Montpellier champion de France ou encore Sissoko (65), le jeune talent de l’Udinese. Ce recrutement intelligent conforte le style de jeu brestois, basé sur la possession de balle et où le talent se concentre au milieu de terrain.

Stade Brestois 29 : la loi du milieu
Le joueur-clé : Alexis Thébaux

En jetant son dévolu cet été sur celui qui garde les cages du SM Caen depuis cinq ans, le Stade Brestois ne s’est pas trompé. Le défi était grand pourtant : il fallait trouver un successeur convaincant à Steve Elana, parti rejoindre le LOSC. Mais Alexis Thébaux (général 77) n’est pas n’importe quelle pioche : il s’agit ni plus ni moins de l’un des tous meilleurs gardiens français en exercice. Ses brillants réflexes (86) le rattachent à la lignée des Ruffier, Carrasso et autres Landreau, face à qui il rivalise largement. Les qualités au plongeon de ce gardien d’1,85 m sont également très convaincantes (78), de même que sa prise de balle (77) et l’intelligence de son positionnement (76). Seul son jeu au pied laisse franchement à désirer (70). Le plus intéressant enfin : à déjà 27 ans, Alexis Thébaux est pourtant loin d’avoir achevé sa progression. En se rapprochant de la trentaine, il pourrait atteindre l’impressionnant total de 83. Autant dire un international en puissance.

Stade Brestois 29 : la loi du milieu
Un milieu de qualité

S’il y a un secteur de jeu dans lequel le Stade Brestois est bien fourni, c’est bien le milieu de terrain. C’est là que le club compte le plus de bons joueurs. De plus, la complémentarité est là, ce qui est toujours appréciable au moment de composer son équipe-type. Le plus défensif de ces joueurs est sans conteste John Culma (général 73). Posté juste devant la défense, le Colombien pratique un jeu somme toute assez sommaire, fait de puissance (78), de résistance à la fatigue (77) et d’agressivité (78). Dans une position plus offensive, Geoffrey Dernis (général 74) apporte les qualités qui étaient les siennes à Lille, St-Etienne ou Montpellier : ses frappes, puissantes (79) ou travaillées (81), mais toujours précises (78). A mi-chemin entre ces deux joueurs, Bruno Grougi (général 75) est un joueur bourré de talent : il est extrêmement solide sur ses appuis (87), vif (81), possède une bonne vision de jeu (79) et tire très bien les coups francs (82).

Stade Brestois 29 : la loi du milieu
L’équipe à aligner

Les qualités au milieu du Stade Brestois imposent de composer une équipe avec un entrejeu omnipotent. Pour cela, optez pour un schéma en 4-5-1 (4-1-4-1 plus précisément). Dans ce milieu à cinq, vous placerez Culma en milieu défensif. Devant lui, deux relayeurs : Bruno Grougi légèrement à droite, et Geoffrey Dernis côté gauche. Ces deux joueurs seront chargés d’animer le jeu brestois. Pour occuper les ailes, choisissez Kamel Chafni (général 70) pour le côté droit, et Mario Lička (71), côté gauche. Utilisez le Marocain pour provoquer les défenseurs adverses, et le Tchèque pour effectuer des passes millimétrées. Faute de très bon latéral droit, vous pouvez décaler Paul Baysse (74): il est tout à fait capable de tenir le couloir, d’autant plus que le jeune Johan Martial (68) tient la route dans l’axe. Celui-ci sera accompagné par Ahmed Kantari (72), Tripy Makonda (68) étant le moins mauvais candidat pour occuper le couloir gauche.

Stade Brestois 29 : la loi du milieu
Le joueur en devenir : Johan Martial

Le championnat de France compte un certain nombre de défenseurs centraux de fort potentiel : il y a Kurt Zouma (St-Etienne) ou encore Samuel Umtiti (Lyon). Moins connu, mais pas moins prometteur : Johan Martial. Acheté au SC Bastia en 2010, le joueur de 21 ans est déjà assez mûr (général 68) pour évoluer dans la peau d'un titulaire au sein d'un club comme le Stade Brestois. Dur sur l’homme (75) et plutôt solide (70) pour son âge, le stoppeur sait user de sa taille (1,84 m) et de sa détente (73) pour interceptions les ballons aériens, même si sa précision dans le jeu de tête (65) laisse encore à désirer. Au sol, il est également assez performant : pour couper les trajectoires (72), ne pas lâcher son vis-à-vis d’une semelle (69) ou lui arracher le ballon (69). Johan Martial peut néanmoins progresser bien encore, jusqu’à atteindre un niveau (79) qui lui ouvrira sans doute les portes d’une formation plus huppée du championnat de France ou de l’étranger.

Commenter cet article