Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FIFA 13, les équipes à la loupe

L'ultime blog FIFA 13

Paris Saint-Germain : le collectif

Publié le 24 Octobre 2012 par Ludovic FRANCISCO in Fifa 13, psg, paris saint-germain, menez, alex, hoarau, pastore, jallet, matuidi

Paris Saint-Germain : le collectif
Une équipe adaptée aux contre-attaques

Un rapide coup d'oeil au profil des joueurs qui composent l'effectif parisien ne laisse pas de place au doute : le PSG est bien une équipe de contre-attaque. Avec des joueurs à la fois vifs, rapides et provocateurs balle au pied, la formation francilienne est capable de faire plier son adversaire, sans pour autant avoir la maîtrise du ballon. Particulièrement explosifs et rapides balle au pied, Lavezzi (95 en accélération, 92 en vitesse), Ménez (86, 84) et van der Wiel (84, 86) incarnent à la perfection ce PSG ultra rapide. Sans être aussi véloce, Gameiro compense avec un très bon 86 en accélération, alors qu'Ibrahimovic, contre toute attente, se révèle plus rapide qu'on ne pourrait le croire (81 en vitesse). Enfin, pour faire la différence balle au pied, le PSG peut compter sur une armada de dribbleurs : Lavezzi (90) toujours, Ibrahimovic (88), Ménez (87), Nenê (86) mais aussi Pastore (86) sont ce qui se fait de mieux en L1 dans le domaine.

Paris Saint-Germain : le collectif
Des atouts sur coup de pied arrêté

Le deuxième point fort de ce PSG, ce sont ses aptitudes sur coups de pied arrêtés. A tout seigneur tout honneur, il faut d’abord citer les facultés très au-dessus de la moyenne de Nenê dans ce domaine. 86 en centres, 82 en coups francs, 85 en effets : le Brésilien est le joueur indiqué pour tirer les corners et coups francs situés à proximité de la surface. Pour les coups francs lointains, l’effectif compte un autre atout : avec son 82 en précision et 91 en puissance de tir, Alex est le candidat idéal, même si Ibrahimovic peut aussi faire l'affaire (précision 79 mais puissance 92). Pour tirer les penalties, Ibrahimovic s'impose sans discussion. Il est tout simplement le plus grand spécialiste de tout le jeu avec une statistique de 93, autant dire une sacrée probabilité de réussir à convertir ses coups de pied de réparation.

Paris Saint-Germain : le collectif
De bons joueurs de tête

De bons tireurs de coups de pied arrêtés, c’est bien. De bons joueurs de tête pour les catapulter dans les cages adverses, c’est encore mieux. Eh bien, le PSG est là aussi plutôt gâté avec plusieurs bons joueurs de tête : Alex (84), Lugano (84) et Thiago Silva (83) et surtout Hoarau (87) sont de ceux-là. Certains joueurs possèdent quant à eux une détente tout à fait intéressante, qui compense leur manque d’habilité relatif à cet exercice : citons Camara (84), Van der Wiel (83) et surtout Sakho (88). Vous ne serez donc pas surpris de marquer régulièrement avec ces joueurs. Thiago Motta s’offre le luxe d’être à l’aise dans les deux registres : 82 en tête, 84 en détente, ce qui en fait l'arme offensive idéale sur phase arrêtée.

Paris Saint-Germain : le collectif
Des joueurs pour animer le jeu

Les qualités de contre-attaque de PSG ne l’interdisent pas de construire et de proposer un jeu léché. Certains joueurs peuvent assumer ce rôle sans problème. En défense, Thiago Silva est intéressant par sa faculté à adresser de longues passes avec précision (82). Devant lui, Thiago Motta est lui aussi plutôt précis (83) et sait de surcroît très bien lire le jeu (86 en vista). Pastore (85 en vista, 86 en passes courtes) et Ibrahimovic (84 en vista, 86 en passes courtes) sont eux particulièrement à l’aise dans les petits espaces où, au sortir d'un dribble, ils n'ont aucun mal à distribuer des caviars. Même s’ils n’officient pas au même poste, Nenê et Verratti partagent une bonne vision de jeu (84) ainsi qu’une bonne qualité de passes, longues ou courtes.

Paris Saint-Germain : le collectif
Attention à ne pas subir l’impact physique

Car malgré la présence de monstres physiques comme Ibrahimovic, Sissoko, Thiago Silva ou Sakho, l’équipe possède aussi quelques joueurs possédant moins d’impact : Pastore (62), Gameiro (63), Ménez (64), Jallet (65) sont un peu juste sur ce point et peuvent souffrir lorsque le jeu se muscle. Pastore (56) et Ménez (60) accusent de surcroît un manque d’agressivité qui peut s’avérer problématique en phase défensive et face à de grosses cylindrées. A noter, enfin : plusieurs joueurs ayant une propension à se blesser, et notamment au milieu de terrain : c'est le cas de Thiago Motta, Sissoko, Bodmer, Chantôme, Thiago Silva et Hoarau. A prendre en compte lorsque vous évoluez en mode "Carrière".

Paris Saint-Germain : le collectif
Un milieu un peu juste, une défense friable sur les côtés

Vous l’aurez compris, le PSG 2012-2013 possède beaucoup plus d’atouts que de faiblesses. Mais s’il fallait en citer quelques-unes, peut-être faudrait parler de son milieu, un peu juste comparé à d'autres formations de niveau Ligue des Champions. Matuidi, Sissoko et Bodmer plafonnent à 78, tandis que Verratti et Chantôme ne donnent pas encore leur pleine mesure (76). D’où l’utilité de faire descendre d’un cran Pastore (83) dans un milieu à trois de préférence afin de compenser sa faiblesse à la récupération. Comparé aux défenseurs centraux Thiago Silva, Sakho et Alex, les latéraux (Maxwell, Jallet, Van der Wiel) affichent des statistiques globales en deçà : ils n’en restent pas moins de très bon niveau et ont l’avantage d'être trois, ce qui permet d'effectuer des remplacements qui n'entraîne pas de perte de niveau.

Commenter cet article