Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FIFA 13, les équipes à la loupe

L'ultime blog FIFA 13

Olympique Lyonnais : le collectif

Publié le 5 Novembre 2012 par Ludovic FRANCISCO in fifa 13, ol, olympique lyonnais, gourcuff, briand, gonalons, bisevac, vercoutre, mvuemba

Olympique Lyonnais : le collectif
Les « gunners » de Lyon

Ce sobriquet va comme un gant aux joueurs lyonnais tant ils se révèlent d’excellents frappeurs. On vous l’a dit et répété : l’OL possède en Bastos l’un des meilleurs tireurs de L1. Avec une puissance de tir à 90, et une précision de loin à 86, le Brésilien est dangereux à chaque fois qu’il frappe au but. S’il se révèle moins précis sur longue distance, Monzón possède une frappe de balle tout aussi impresionnante (90). Entre les deux, il y a Gomis, qui offre un très bon compromis (puissance 85, tirs de loin 84), tandis que López (puissance 83, tirs de loin 81) et Gourcuff (puissance 81, tirs de loin 77) constituent autant d'alternatives. Ces qualités de frappeurs se retrouvent dans l’exercice des penalties, où tous ces joueurs se révèlent excellents : Monzón culmine à 90, Bastos lui emboîte le pas avec 88, tout comme López (86), et pas très loin derrière, Gomis et Gourcuff (81), toujours. En un mot comme en cent : avec tous ces joueurs, nous n’avez pas le droit de manquer une séance de tirs aux but.

Olympique Lyonnais : le collectif
Des attaquants agiles et rapides

Fans de reprises de volée, bicyclettes, ciseaux retournés et autres frappes en extension ? Vous trouverez dans l’OL de quoi assouvir votre soif de gestes acrobatiques. L’équipe rassemble quasiment ce qui se fait de mieux en L1 en la matière. Gomis (volée 84), Lacazette (agilité 86), Bastos (agilité 85), López (volée 79, agilité 81) et surtout Briand (volée 86, agilité 90) sont particulièrement à l'aise pour effectuer ce genre de gestes. Pour ne rien gâter, plusieurs de ces joueurs sont aussi de véritables flèches : Briand (accélération et vitesse 88), Lacazette (accélération et vitesse 86) et Bastos (accélération 80, vitesse 86) sont les candidats idéaux pour animer vos ailes.

Olympique Lyonnais : le collectif
Un milieu de terrain correct

Peu de changements dans l’entrejeu lyonnais par rapport à FIFA 12. Le départ de Källstrom a été compensé par l’arrivée de Malbranque. Mais s’il réalise un excellent début de saison dans la réalité, le Franco-Belge est un peu limité dans FIFA 13 (75). Malgré tout, associé à Maxime Gonalons (77), il forme un milieu hargneux (84) et plutôt efficace à l’interception (79). Grâce à une bonne vision de jeu (81) et un centre de gravité très bas (équilibre 86), Malbranque peut faire office de relayeur, quand Gonalons affiche des qualités plus défensives (marquage 77, tacles 82, endurance 87). Des trois, Yoann Gourcuff est bien sûr le plus doué (79). C’est un excellent passeur, notamment dans les petits espaces (passes courtes 86). C'est aussi un brillant technicien (contrôles 86, gestes technique 4/5). Il a malheureusement tendance à se blesser régulièrement, ce qui peut vous handicaper rapidement en mode « Carrière », par exemple.

Olympique Lyonnais : le collectif
Une défense globalement solide

C’est l’un des points forts de cette OL 2012-2013. Après plusieurs années d’errances, avec des joueurs pas toujours au niveau attendu, d’autres en fin de course et certains utilisés à contre-emploi, l’arrière-garde lyonnaise retrouve peu à peu des couleurs. L’arrivé de Bisevac (79) s’avère plus qu’intéressante dans le cadre d’une association avec Lovren (79). Les deux internationaux possèdent à ce titre des qualités assez proches : un bon jeu de tête (78), une récupération efficace (83). Le Croate se révèle un peu meilleur récupérateur (tacles glissés 83). Il est aussi un peu plus puissant (86) et surtout plus agressif (86). Le Serbe se montre lui légèrement meilleur dans le marquage (80). Il est plus vif (77) et moins sujet à la blessure. Sur le côté droit, Réveillère demeure, après 10 saisons à l’OL, une valeur sûre. C’est un très bon récupérateur (tacle debout 81, tacle glissé 79), un intercepteur efficace (80). Il est en outre capable de joueur à gauche, ce qui le rend rapidement indispensable. A gauche justement, l’équipe affiche davantage de lacunes. Monzón (74) présente des qualités de contre-attaquant, alors que Dabo (73) possède davantage un profil de pur défenseur : aucun des deux n’est en tous cas au niveau des autres défenseurs.

Olympique Lyonnais : le collectif
Un gardien de but médiocre

Véritable point fort de l’OL depuis près d’une décennie de FIFA avec Coupet puis Lloris, le poste de gardien de but se révèle pour la première fois le maillon faible de l’équipe. Clairement, dans un effectif taillé pour le titre de champion de France et armé pour faire mieux que de la figuration dans les compétitions européennes, Rémy Vercoutre (74 de note globale) fait un peu tache. Les programmeurs d'EA Sports n'ont pas été généreux avec l'ancien remplaçant, qui paie peut-être son statut d'éternelle doublure. Malgré un jeu au pied performant (80), sa technique n’est pas au niveau : sa rapidité d’intervention est moyenne (74), tout comme sa faculté à plonger pour stopper le ballon (74). Surtout, il est assez médiocre sur sa ligne (72). Si vous espériez lui substituer un joueur, vous allez déchanter : la relève lyonnaise est encore un peu juste et ni Lopes (65), ni Frick (58) ni Gorgelin (57) ne sont prêts pour défendre vos cages. Gageons que le tir soit corrigé dans FIFA 14 car c’est un véritable handicap pour l'OL dans cette édition.

Olympique Lyonnais : le collectif
Un banc un peu juste

L’un des talons d’Achille de l’OL. Si tous les meilleurs joueurs se trouvent sur la pelouse, le banc ne compte aucun joueur au-delà de 75 de moyenne générale. Lyon a fait le pari de la jeunesse et, s’il en récoltera les fruits à n'en pas douter, pourquoi pas dès FIFA 14, cela n’est pas pour tout de suite. Les plus endurcis de ces espoirs sont encore un peu justes pour occuper une place de titulaire. C’est le cas de Lacazette (74), Dabo (73), Grenier (75), Koné (74), Mvuemba (74) ou encore Fofana (72)… Cela peut s’avérer problématique en cas de blessure d’un ou de plusieurs titulaires. Toutefois, ces jeunes peuvent tout à fait se révéler intéressants en fin de partie ou lorsqu’il s’agit d’exploiter un talent particulier. Quant aux plus jeunes, ils sont définitivement trop verts pour peser sur une rencontre, que l’on parle de Benzia (63), Lopes (65), Novillo (54), Umtiti (68), Abenzoar (61), Ghezzal (62) ou encore Zeffane (60)…

Commenter cet article