Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FIFA 13, les équipes à la loupe

L'ultime blog FIFA 13

Montpellier HSC : les talents de demain

Publié le 13 Décembre 2012 par Ludovic FRANCISCO in fifa 13, montpellier, mhsc, ait fana, el kaoutari, cabella, stambouli, ligali

Montpellier HSC : les talents de demain
Cabella, le nouveau Ribéry ?

Inutile de vous faire languir : Rémy Cabella (75) est bien le plus gros espoir du football montpelliérain (potentiel 82). A seulement 22 ans, le joueur est déjà doté d’une technique redoutable (4/5) et se montre particulièrement efficace en un-contre-un (dribbles 81, agilité 83). Si bien qu’il s’épanouit tout naturellement au poste de milieu excentré, ou mieux, d’ailier droit. S’il ne possède pas une vitesse de pointe démesurée (77), il est extrêmement rapide sur les premiers mètres (84). Sa petite taille (1,71 m) et son centre de gravité très bas (84) le rendent insaisissable pour les défenseurs adverses. Pourtant, c’est non pas comme ailier, bien en tant que de meneur de jeu que le Corse a suivi toute sa formation. Et en effet, son intelligence de jeu (76), sa qualité de passe (75) et de contrôle de balle (76) semblent le rattacher à cette famille de joueur. S’il améliore ces différents secteurs et travaille dans le même temps son placement offensif (71) et ses frappes (précision de loin 69), Rémy Cabella pourrait bien devenir le nouveau Ribéry.

Montpellier HSC : les talents de demain
Aït Fana, un feu follet côté gauche

Si Montpellier possède un bien bel espoir côté droit, son côté gauche n’est pas dépourvu pour autant. Karim Aït Fana, 23 ans, est un peu le pendant de Rémy Cabella de l’autre côté du terrain (note générale 74). Le gabarit est un peu le même (1,75 m pour le Marocain contre 1,71 pour le Français) et le profil assez similaire : l’accélération est presqu’aussi bonne (82), tout comme l’équilibre (81), l’adresse générale (81) et le dribble (78). La maîtrise des gestes techniques est identique (4/5). Karim Aït Fana ajoute même une qualité absente chez Cabella : le jeu du mauvais pied (gauche, dans son cas), où il se révèle particulièrement efficace (4/5). Comme le Français, le Marocain peut parfaitement évoluer dans l’axe, en position de milieu offensif axial. Mais il peut aussi jouer en tant qu’attaquant de soutien, derrière un buteur. En fait, Aït Fana a des qualités très proches de Cabella, à ceci près qu’elles sont moins marquées et qu’il est un peu plus âgé. C’est la raison pour laquelle son potentiel est très légèrement inférieur : 80. Un très beau total malgré tout.

Montpellier HSC : les talents de demain
Ligali, la main ferme

Le successeur tout désigné de Geoffrey Jourdren au MHSC ? Jonathan Ligali, 21 ans, est en tous cas l’un des bons espoirs du football français au poste de gardien de but (note générale 60). Du haut de son 1,83 m, pour 83 kg, ce natif de Montpellier affiche des qualités qui ne demandent qu’à être affinées. Sa principale force est pour l’heure sa prise de balle (67), où il se montre tout à fait correct pour un joueur de son âge. Il est plutôt bon sur sa ligne (62), plonge avec adresse (60) et sait bien se placer (61). Seule la qualité de ses dégagements laisse franchement à désirer (54) et il est évident que le jeu au pied ne sera jamais son point fort. En atténuant légèrement ce défaut, tout en travaillant ses atouts, Jonathan Ligali ne tardera pas à devenir un des bons gardiens de but de l’Hexagone et sans doute le portier titulaire d'une écurie de Ligue 1 (potentiel 78).

Montpellier HSC : les talents de demain
Stambouli, sur les traces de Blanc ?

C’est un joueur au profil tout à fait intéressant que ce Benjamin Stambouli. A la façon de certains libéros modernes et d'une ancienne gloire montpelliéraine, un certain Laurent Blanc, il est tout aussi capable d’évoluer en position de défenseur central que de milieu défensif. Ses qualités siéent en effet aux deux postes. En tant que stoppeur, Stambouli fait valoir avant tout sa grande taille (1,80 m), sa détente impressionnante (80), son marquage strict (75) et sa relative puissance (65). En tant que milieu de terrain, il déploie une belle agressivité sur le porteur de balle (73), une faculté à empêcher les transmissions (70), une belle qualité à la récupération (tacle debout 72) et, plus surprenant, un jeu efficace du mauvais pied (4/5). Avec une note de 69 à seulement 21 ans, Benjamin Stambouli va poursuivre tranquillement sa progression pour se stabiliser autour de 77. Une note pas extraordinaire mais un profil, on insiste sur ce point, assez original et qui devrait lui promettre une belle carrière.

Montpellier HSC : les talents de demain
El Kaoutari, dur sur l’homme

Aux antipodes de Benjamin Stambouli, on trouve Abdelhamid El Kaoutari. Un pur arrière central, grand (1,80 m) et assez puissant (77). C’est un défenseur extrêmement rugueux (84), qui s’élève haut dans le ciel (75) mais n’hésite pas à glisser sur le gazon pour récupérer le ballon (75). Agé de 22 ans, ce gaucher possède déjà un niveau satisfaisant (72) qui devrait progresser jusqu’à atteindre un échelon lui permettant de briguer une place dans l’équipe nationale marocaine (77). Pour cela, il lui faut encore améliorer la qualité de son marquage (70), de ses interceptions (71) et de ses tacles debouts (71).

Commenter cet article