Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FIFA 13, les équipes à la loupe

L'ultime blog FIFA 13

Lille OSC : le collectif

Publié le 15 Novembre 2012 par Ludovic FRANCISCO in fifa 13, losc, lille, pedretti, de melo, basa, debuchy, martin

Lille OSC : le collectif
Une défense très homogène

En L1, peu de défenses affichent une homogénéité de niveau comme celle que peut offrir le LOSC. Parmi les quatre hommes qui constituent l’arrière-garde titulaire, pas de véritable maillon faible. Tout juste Béria (77) et Baša (77) sont-ils légèrement inférieurs à leurs comparses Debuchy (79) et Chedjou (80), sans que cela ne se ressente outre mesure sur le rectangle vert. Dans cette très bonne défense, chacun possède évidemment ses points forts. En pur central, Chedjou affirme une supériorité tous azimuts : récupération (82), marquage (80), interception (78), agressivité (82), force (88)… Légèrement en retrait par rapport au Camerounais dans tous ces secteurs, Baša se distingue tout de même par la précision de son jeu de tête (83). A droite, Debuchy fait davantage parler des qualités de latéral, grâce à une excellente résistance (90) et sa spécialité, les tacles glissés (80). Enfin, c’est la qualité de ses passes courtes (79) qui font la particularité de Béria sur le côté gauche.

Lille OSC : le collectif
Un milieu joueur

Si le Barça évoluait en L1, alors il le ferait dans le costume de Lille. L’entrejeu des deux équipes possède en effet des similitudes troublantes, toutes choses étant égales par ailleurs. Dans le milieu à trois du LOSC comme dans celui du club catalan, les gabarits sont extrêmement petits : Martin et Mavuba culminent tous deux à 1,71 m, tandis que Balmont ne dépasse pas 1,68 m. Dans le jeu, les trois compères sont un peu interchangeables tant leurs qualités sont proches. Mêmes qualités de passes courtes (84), d’équilibre (82) pour les trois joueurs. Dans les passes longues, Mavuba et Martin affichent là encore des performances identiques (84), tandis que Mavuba et Balmont partagent quasiment la même efficacité pour lire le jeu (84 contre 83). Toutefois, ce milieu se révèle également complémentaire : Balmont (stat globale 79) et Martin (80) sont réellement taillés pour occuper le poste de milieux relayeurs, tandis que Mavuba (82), par ses qualités de récupérateur et d’intercepteur, se révèle plus efficace juste devant la défense.

Lille OSC : le collectif
Pas d’avant-centre de niveau international

Encore présent dans l’effectif lillois dans FIFA 12, Moussa Sow a depuis fait ses valises pour la Turquie. Il laisse le LOSC bien orphelin. Depuis son départ, le club nordiste n’a en effet pas réussi à lui trouver un véritable substitut. Son éternel remplaçant, Túlio de Melo se dispute désormais une place de titulaire avec Nolan Roux. Les deux joueurs, malgré un niveau général équivalent, se révèlent bien différents par leur profil. L’ancien Brestois opère dans le plus pur style de renard des surfaces : il est extrêmement réaliste dans la surface de réparation (86) et en même temps bon frappeur de loin (80). Il est assez rapide (79) là où son rival brésilien fait davantage parler sa force (90), son jeu de tête (87), sa volée (78) et son placement (78). Dans tous les cas, avec une statistique globale de 77, aucun des deux ne se révèle irrésistible, et c’est aux joueurs de couloir que revient une grande part de l’animation offensive.

Lille OSC : le collectif
De bons joueurs de couloir

Un peu moins performant aux avant-postes, le LOSC peut en revanche compter sur de très bons animateurs de couloir. Des milieux offensifs aux arrières latéraux, l’équipe est armée pour multiplier les incursions, les combinaisons et les débordements sur les ailes. En position d’ailier droit, Salomon Kalou fait parler avant tout son excellent dribble (86), sa technique (4/5) et sa rapidité (accélération 84, vitesse 83). Sur le côté opposé, Payet affiche les mêmes qualités de vitesse, mais se révèle plus à l’aise pour frapper des deux pieds (pied faible 4/5) et travailler ses ballons (effets 82). Pour combiner avec lui, le Réunionnais peut compter sur Béria, un latéral vif (accélération 80, réactivité 82), et efficace en une-deux (passes courtes 79). Côté droit, Debuchy possède les mêmes qualités de vitesse, mais se révèle encore plus apte à multiplier les aller-retours (endurance 90) et centrer (83).

Lille OSC : le collectif
Un banc un peu juste

C’est l’une des limites du LOSC 2012-2013. Là où son onze-type impressionne par sa cohérence, le niveau de son banc se révèle de son côté beaucoup plus disparate. Il y a certes Pedretti (77), un milieu relayeur de bon niveau, qui peut tout à fait remplacer l’un des trois éléments du milieu. Il est d’ailleurs le meilleur de son équipe pour adresser de longs ballons (82) et orienter le jeu (84). Il sera aussi le candidat idéal pour tirer les penalties (80). A supposer qu’il joue avec une seule pointe et que celle-ci soit Túlio de Melo , le club possède également une bonne alternative en la personne de Nolan Roux (77). De même, si Landreau vient à se blesser, Elana (76) peut dépanner. Le reste n’est malheureusement pas du même acabit. En défense, Rozehnal (71) et Bonnart (70) sont sur le déclin alors que Digne (70) est encore trop vert. Gueye (70) n’affiche pas le niveau de ses compagnons de l’entrejeu, alors que Mendes (70) aura du mal à faire oublier Kalou ou Payet.

Commenter cet article