Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FIFA 13, les équipes à la loupe

L'ultime blog FIFA 13

Ligue 1 : les principaux départs du mercato d'hiver

Publié le 4 Février 2013 par Ludovic FRANCISCO in ligue 1, nene, remy, yanga-mbiwa, debuchy, mvila

Ligue 1 : les principaux départs du mercato d'hiver

UNE SAIGNEE. RAREMENT L'ON AVAIT ASSISTE à une aussi grande vague de départs en Ligue 1 lors du mercato d'hiver. Une vague de départs qui a fait dire à certains que notre championnat perdait en qualité. Et il est vrai qu'à regarder de plus près, entre les départs de Nenê (84), Loïc Rémy (83) et Michel Bastos (82), la Ligue 1 a incontestablement perdu des joueurs de haut niveau. Toutefois, la véritable perte se mesure peut-être dans le départ des espoirs que contenait notre championnat, notamment français : Mapou Yanga-Mbiwa (79), Mathieu Debuchy (79), Yann M'Vila (80), Moussa Sissoko (75) et Yoan Gouffran (78) vont avoir du mal à trouver des remplaçants dans leurs clubs respectifs. Résultat : la vague de départs est telle qu'il est quasiment possible de bâtir une équipe-type. Le détail.

Ligue 1 : les principaux départs du mercato d'hiver
Mapou Yanga-Mbiwa s'est envolé pour Newcastle

Au sortir d’une saison auréolé par un titre de champion, Mapou Yanga-Mbiwa s’est affirmé comme l’un des plus gros espoirs du football français au poste de défenseur central. A l’instar de Sakho ou Nkoulou, le joueur de 23 ans se révèle étonnamment mûr pour son âge. La plus grande qualité du Centrafricain est sans conteste la précision de son marquage (83), domaine dans lequel son seul concurrent en L1 est un certain… Thiago Silva. Son autre point fort : sa puissance (83) et surtout son agressivité (87) sur le porteur de balle, qui le rendent très difficile à passer en un contre un. C’est aussi un défenseur capable de prendre des décisions très rapidement (83) et d’effectuer des interventions efficaces (tacles 81). Enfin, bien que son jeu de tête reste moyen (73), le joueur d’1,84 m s’avère, grâce à sa très belle détente (87), dangereux en phase offensive et précieux en phase défensive. Ses interceptions mériteraient d’être encore affinées (76). Mais Yanga-Mbiwa, déjà crédité d’un très bon 79, semble suivre le bon chemin pour atteindre le haut niveau (prévision 84).

Ligue 1 : les principaux départs du mercato d'hiver
Mathieu Debuchy choisit aussi les Magpies

On en présente plus Mathieu Debuchy. A Lille, il fait partie des meubles, où il évolue depuis dix saisons, dont neuf comme titulaire. A 27 ans, il s’agit donc d’un défenseur très expérimenté. La première qualité du Lillois est son activité sur le terrain : sa rapidité (81), son adresse balle au pied (77), sa forte contribution offensive, et sa très grande résistance à la fatigue (90) le rendent extrêmement précieux pour animer le jeu de son équipe dans son couloir. Offensivement, sa qualité de centre (81) est très utile. Défensivement, il n’y a rien à redire, qu’il s’agisse de récupérer (80) ou d’intercepter (75) le ballon, de marquer l’adversaire (77). Sans posséder de faculté hors du commun, Mathieu Debuchy s’affirme comme un latéral extrêmement complet (79).

Ligue 1 : les principaux départs du mercato d'hiver
Yann M’Vila choisit le Rubin Kazan (Russie)

La réputation et le niveau de jeu de Yann M’Vila ont beau être en chute libre, EA Sports n’en a cure. Sur FIFA 13, l’« enfant terrible » du football français continue d'avoir la cote. Avec une note de 80 à seulement 22 ans, l’international figure sans conteste parmi les tous meilleurs à son poste dans le championnat de France. Sa plus grande qualité est sa capacité peu commune à lire les trajectoires et intercepter les ballons (86). En L1, il a très peu d’équivalents dans ce domaine. Mais M’Vila, ce sont aussi des aptitudes étonnamment développées pour un joueur de son âge. Endurance (85), réactivité (81), agressivité (81), tacles debout (81) et glissé (78), passes courte (80) et longue (79), M’Vila possède toutes les qualités nécessaires à un bon milieu récupérateur. Certes, son apport offensif est limité (positionnement 41, puissance de tir 74). Mais cela ne retire rien à ce qu'il faut bien considérer comme un des plus gros espoirs mondiaux à son poste : Yann M'Vila peut atteindre la note de 86 en mode « Carrière ».

Ligue 1 : les principaux départs du mercato d'hiver
Moussa Sissoko rejoint également les "Toons" de Newcastle

La présence du Moussa Sissoko dans la liste des espoirs toulousains se justifie à moitié dans la mesure où cela fait déjà un moment que l’on vante les mérites du milieu de terrain. C’est omettre l’énorme marge de progression dont bénéficie ce joueur de 23 ans (moyenne 75), promis à un destin international (potentiel 83). Les qualités de Moussa Sissoko sont avant tout athlétiques : il réussit en effet à être à la fois extrêmement puissant (force 86), rapide (vitesse 84) et vif (accélération 83, réactivité 78). Il est en outre extrêmement résistant 92 et particulièrement actif en phase de récupération de balle (contribution défensive forte). Le milieu central possède également une grosse frappe de balle (85), amoindrie il est vrai par une précision toute relative de loin (69). En fait, le jeune international français sait un peu tout faire : se placer en phase offensive (75), dribbler (75), récupérer le ballon (tacles 76) ou l’intercepter (75).

Ligue 1 : les principaux départs du mercato d'hiver
Nenê s'offre une pré-retraite à Al-Gharafa (Qatar)

Aux antipodes du style de Lavezzi, il y a Nenê. A la fougue et à la nervosité de l’Argentin, le Brésilien oppose des qualité de passes et une technique imparable balle au pied. Centres (86), passes longues (81) ou courtes (84), Nenê sait travailler ses ballons pour adresser des caviars ou frapper de loin (84). Le gaucher se révèle aussi un très bon tireur de coups de pied arrêtés, coups francs (82 en précision et 85 en effets) et penalties (87) confondus. Ajoutez à cela de grandes qualités techniques (88 en contrôle, 86 en agilité, 86 en dribbles) et une bonne vision de jeu (84) et vous obtenez un excellent joueur de couloir, l'un des tous meilleurs du championnat de France (84 de moyenne générale).

Ligue 1 : les principaux départs du mercato d'hiver
Michel Bastos rejoint Schalke 04

Sans Michel Bastos (82), l’OL ne serait assurément pas la même équipe. Sur le terrain, le Brésilien se révèle extrêmement précieux par sa capacité à prendre le jeu en main. La raison en est simple : le gaucher sait à peu près tout faire. C’est d’abord l’un des meilleurs passeurs du championnat : outre sa bonne vision du jeu (83), il sait effectuer des passes précises, à longue distance (82) comme sur un périmètre réduit (83). Il sait aussi bien centrer (83) et tirer les coups francs (82). C’est aussi un artilleur redoutable : il possède une frappe extrêmement puissante (90), qu’il n’hésite pas à expédier en dehors de la surface, grâce à une très bonne précision de loin (86). Bien qu’exclusivement gaucher, il reste dangereux sur l’aile droite, où la qualité de ses effets peut faire mal (81). Comme si cela ne suffisait pas, il se révèle un excellent tireur de penalties (88). Enfin, Michel Bastos est bien sûr cette bête athlétique que l’on connaît : véloce (86), explosif (80), adroit (85), il affectionne tout particulièrement les provocations balle au pied, à la faveur d’un dribble efficace (81) et d’une panoplie technique très supérieure à la moyenne (4/5).

Ligue 1 : les principaux départs du mercato d'hiver
Loïc Rémy s'est laissé séduire par QPR

Depuis FIFA 11, Loïc Rémy constitue l’atout offensif n°1 de l’OM. Bien qu’une blessure handicape sérieusement son début de saison sous les couleurs olympiennes, il n’en est rien sur console où, à seulement 25 ans, il atteint déjà un beau 83. Loïc Rémy concilie 2 qualités rares chez un même joueur : le jeu de tête et la vitesse. De tous les attaquants de L1, il est celui qui présente le meilleur compromis entre vitesse et accélération (93 et 91). Ajouté à de belles statistiques en réactivité (82), en dribbles (80) ainsi qu'en gestes techniques (4/5) et vous obtenez un très bon joueur de couloir. Mais c’est oublier que Loïc Rémy est aussi redoutable de la tête. Tous joueurs de L1 confondus, le Marseillais est peut-être le plus performant à cet exercice, grâce à un très bon rapport entre précision (86) et détente (91). Impression renforcée par une très bonne statistique en finition (84) et en placement offensif (81). Loïc Rémy s’avère finalement le parfait successeur de Thierry Henry par sa capacité à joueur en pointe et sur les ailes. Le jeu de tête en plus.

Ligue 1 : les principaux départs du mercato d'hiver
Yoan Gouffran cède également aux sirènes de Newcastle

Même s’il est présent dans l’effectif girondin depuis FIFA 09, c’est seulement depuis l’année dernière que Yoann Gouffran trouve sa place dans l’attaque girondine. Sa progression, conjuguée aux départs successifs de Chamakh, Cavenaghi et Modeste, l’ont propulsé à la pointe de l’attaque bordelaise. Pourtant, avec une note de 78, Gouffran n’est pas, et ne sera jamais, un grand attaquant : il n’est pas grand dribbleur (76), ne frappe pas très fort (77) et n’est pas extrêmement réactif (77). Malgré tout, l’ancien Caennais est un joueur très important pour son équipe. En effet sa rapidité (accélération 84, vitesse 84), couplée à la qualité de sa finition (80), le rendent très intéressant lors des phases de contre-attaques. Le garçon de 26 ans est aidé en cela par son agilité (79) et son placement offensif (79). Capable d’évoluer comme attaquant, mais aussi comme milieu droit, Gouffran est précieux en phase de pressing grâce à son importante contribution défensive. A noter également un jeu de tête tout à fait correct (79).

Commenter cet article