Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FIFA 13, les équipes à la loupe

L'ultime blog FIFA 13

Ligue 1 : les as de la technique

Publié le 31 Décembre 2012 par Ludovic FRANCISCO in ligue 1, ibrahimovic, traore, nene, thiago silva, gourcuff, bastos, lavezzi, mounier

Ligue 1 : les as de la technique

LA TECHNIQUE, AU FOND, QU'EST-CE QUE C'EST ? C'est en somme un ensemble de facultés, innées ou acquises, dont la finalité est toujours la même : faire faire au ballon ce que l'on veut qu'il fasse. Qu'il s'agisse de le faire virvolter pour rendre chèvre son adversaire, de le stopper pour en avoir la parfaite maîtrise, de le faire parvenir, au milieu du forêt de jambes, dans les pieds d'un coéquipier, de le reprendre de la tête, dans une foule d'adversaires hostiles, de stopper sa course folle par un mouvement de la jambe ou par une simple présence physique, les façons de maîtriser ce ballon sont multiples.

Ligue 1 : les as de la technique
Les plus beaux contrôles : Ibrahimovic

Est-ce à cette faculté que l’on reconnaît un grand joueur ? Peut-être… Car, à y bien regarder, les joueurs de L1 qui effectuent les contrôles les plus fins font partie des meilleurs joueurs de notre championnat. Ezequiel Lavezzi (88), Nenê (88), Yoann Gourcuff (86) intègrent donc cette short-list, dominée toutefois par le plus fort entre tous : Zlatan Ibrahimović. Avec sa note de 92, le Suédois sait maîtriser le ballon dans à peu près toutes les positions, même sous la pression de l’adversaire. Une statistique impressionnante pour un pur attaquant. Mais on sait depuis longtemps que Zlatan Ibrahimović n’est pas un joueur comme les autres…

Ligue 1 : les as de la technique
Le meilleur centreur : Anthony Mounier

Quoi de plus beau qu’un centre bien amené, dont la course s’achève sur la tête ou au bout du pied d’un attaquant tout heureux de n’avoir plus qu’à « pousser » le ballon derrière la ligne de but. Ce privilège, il appartient aux grands centreurs. La Ligue 1 en compte quelques spécimens. Il y a Ludovic Obraniak (83), Mathieu Valbuena (83) ou encore Michel Bastos (83). Mais les trois plus performants sont incontestablement Nenê , Benoît Trémoulinas et Anthony Mounier, avec une note partagée de 86. Mention spéciale au néo-Montpelliérain, qui est encore tout jeune, et qui n’a peut-être pas fini de s’améliorer dans ce si bel exercice…

Ligue 1 : les as de la technique
Le meilleur dribbleur : Jonathan Pitroipa

Pour ceux qui en doutaient, Jonathan Pitroipa ne se résume pas à des qualités de vitesse (très) au-dessus de la moyenne. Le Burkinabé, c’est aussi une qualité de dribble impressionnante, qui, dans ce registre, le place au sommet de la Ligue 1. Avec sa note de 88, l’ailier est un véritable poison pour les défenseurs les plus alertes, pas si loin derrière les maîtres du genre que sont Lionel Messi, Franck Ribéry, Arjen Robben et autres Sergio Agüerro. Hasard ou pas ? Les meilleurs dribbleurs de L1 jouent à Paris. Zlatan Ibrahimović obtient la note de 88, Jérémy Ménez lui emboîte le pas avec 87, suivi de Nenê avec 86. Le Lillois Salomon Kalou obtient la même note.

Ligue 1 : les as de la technique
Le meilleur finisseur : Zlatan Ibrahimović

On ne devient pas le meilleur buteur du championnat de France par hasard. Avec sa note de 90, Zlatan Ibrahimović constitue un danger permanent pour les défenses adverses. Dans n’importe quelle position, le Suédois est dangereux. Ses frappes, en finesse ou en puissance, font souvent mouche. La réalisme du Parisien le situe dans le haut du panier mondial, au côté des Wayne Rooney, Robin Van Persie et Cristiano Ronaldo, alors que dire de ses adversaires en Ligue 1 ? Eh bien, que le Lyonnais Lisandro López, avec son 87, n’est pas si loin, tout comme le Lillois Nolan Roux (86), le Stéphanois Pierre-Emerick Aubameyang (84) et le Lyonnais Bafétimbi Gomis (82).

Ligue 1 : les as de la technique
Le meilleur tireur de coup franc : Michel Bastos

Depuis le départ de Juninho, la Ligue 1 est un peu orpheline d’un grand tireur de coups francs. Michel Bastos, qui a côtoyé son compatriote brésilien à l’OL, a un peu pris sa succession, même s’il ne possède pas le même talent incroyable pour loger le ballon où il l’entend. Avec sa note de 82, le milieu lyonnais fait partie des excellents tireurs de coups francs de notre championnat, un groupe composé du Brestois Bruno Grougi, des Parisiens Nenê et Alex. Comme pour dire que le coup franc est avant tout une spécialité brésilienne.

Ligue 1 : les as de la technique
Le meilleur joueur de tête : Guillaume Hoarau

Cantonné au banc parisien, Guillaume Hoarau nous a presque fait oublier combien il est un bon joueur de tête. Aidé il est vrai par son mètre 92, l’attaquant parisien est très bon pour catapulter un ballon à la retombée d’un centre, d’un coup franc ou d’une passe en profondeur (note 88). Moins précis que lui, d’autres joueurs de Ligue 1 sont toutefois très bons dans cet exercice : c’est le cas du buteur lillois Tulio de Melo (84), des défenseurs du PSG, Alex (85) et Diego Lugano (84).

Ligue 1 : les as de la technique
Le meilleur passeur de loin : Marco Estrada

Qui est le David Beckham de notre championnat ? Réponse : Marco Estrada ! Avec sa note de 86, le milieu de terrain chilien de Montpellier réussit à adresser de délicieux caviars, sous la forme de passes en profondeur ou de longues transversales. Presqu’aussi doués que lui pour assurer de longues transmissions, le Parisien Thiago Motta et le Stéphanois Renaud Cohade doivent toutefois se contenter d’une deuxième place ex-aequo (note 83). Sur la troisième marche du podium, encore deux joueurs à égalité : il s’agit de Thiago Silva, Michel Bastos (82) et Benoît Pedretti (82).

Ligue 1 : les as de la technique
Le meilleur passeur de près : Yoann Gourcuff

Ce sont des joueurs par qui le jeu transite souvent, à la faveur d’une grande précision dans les passes sur courte distance. La Ligue 1 compte plusieurs joueurs doués dans ce domaine, et dans des registres très différents : il y a l’inévitable attaquant parisien Zlatan Ibrahimović et l’ailier marseillais Morgan Amalfitano qui obtiennent tous la note de 86. L’un d’eux se distingue toutefois, c’est Yoann Gourcuff : couplé à sa vision de jeu excellente (86), le meneur de jeu lyonnais est un véritable délivreur de caviars dans les petits espaces. Un régal de joueur.

Ligue 1 : les as de la technique
Le meilleur au marquage : Thiago Silva

Est-ce vraiment une surprise ? Le défenseur brésilien du PSG est le joueur qui assure le marquage le plus serré (91) sur ses adversaires de notre championnat. Mais saviez-vous qu’il est aussi le plus performant du monde dans ce registre ? Sur la planète foot, il n’a qu’un seul rival : le Mancunien Nemanja Vidic. En Ligue 1, ses concurrents sont loin derrière, d'Aurélien Chedjou (84) à Mapou Yanga-Mbiwa (83) à Alex (80), en passant par Jérémy Clément (81) et Blaise Matuidi (81).

Ligue 1 : les as de la technique
Le plus gros frappeur : Zlatan Ibrahimović

Quand on ne trouve pas la solution, rien ne vaut une bonne grosse frappe pour débloquer la situation. A ce petit jeu, un joueur en Ligue 1 fait l’unanimité : c’est, et est-ce vraiment une surprise, Zlatan Ibrahimović. Grâce à sa frappe de balle monstrueuse (92), le Suédois représente un danger constant lorsqu’il se trouve aux abords de la surface, lancé ou sur coup franc. Hormis Cristiano Ronaldo, Steven Gerrard et Rooney, aucun autre joueur au monde ne possède une frappe aussi puissante. Toutefois, la Ligue possède quelques autres gros frappeurs : Alex (91) se situe juste derrière le Suédois, tandis que Michel Bastos et Fabián Monzón (90) suivent, pas loin. Comme quoi, notre championnat compte plus de canonniers qu’on ne veut bien le croire.

Ligue 1 : les as de la technique
Le plus précis de loin : Alain Traoré

Rien ne sert de tirer, il faut frapper à point. C’est peut-être le dicton favori d’Alain Traoré, le milieu offensif du FC Lorient. Avec sa note de 88, l’ancien Auxerrois se montre d’une étonnante précision de loin. Il est devant le milieu offensif de l’OL Michel Bastos (86) qui allie tout de même à la précision une très grosse frappe de balle (90). Un chouïa derrière lui, Zlatan Ibrahimović (85) se montre aussi terriblement adroit pour trouver le cadre, tout comme le milieu parisien Nenê et l’attaquant lyonnais Bafétimbi Gomis (84).

Ligue 1 : les as de la technique
Le roi des tacles debout : Thiago Silva

Que faire lorsque l’attaquant vous nargue avec ses passements de jambes et autres grigris de son invention ? Lui subtiliser le ballon ! Mais encore faut-il savoir s’y prendre. Et dans ce domaine, le champion des champions en France s’appelle Thiago Silva. Face à lui, les attaquants partent souvent perdant d’avance tant le Brésilien se montre d’une incroyable justesse pour arracher le ballon. Pour tout dire, le défenseur du PSG s’affirme comme l’un des plus grands spécialistes mondiaux à cet exercice, juste derrière Nemanja Vidic (94) et Javier Mascherano (93). En France, peu de joueurs brillent à cet exercice si ardu : citons tout de même son coéquipier au PSG Mohamed Sissoko (87), le Lillois Aurélien Chedjou (86), le Lorientais Bruno Ecuele-Manga (86) et le Parisien Mamadou Sakho (86).

Ligue 1 : les as de la technique
Le roi des tacles glissés : Thiago Silva

Paulo Maldini a dit un jour qu’un bon défenseur défend debout. Mais il a omis d’ajouter qu’en derni recours, un tacle glissé bien réalisé peut vous sortir d’une situation fort périlleuse. Cela, Thiago Silva l’a bien compris, lui qui excelle déjà dans la « défense debout ». Avec une note de 89, qui le situe mondialement juste en-deçà de joueurs comme Philipp Lahm (94), Pepe (93) ou Ashley Cole (92), couplé à sa maîtrise du tacle debout, le Brésilien est pour ainsi dire impassable. Il peut être considéré à ce titre comme le meilleur tacleur du monde. En Ligue 1, quelques joueurs ne sont cependant pas loin du niveau du Brésilien : le Lorientais Bruno Ecuele-Manga (85), le Marseillais Souleymane Diawara (84), le Lyonnais Dejan Lovren et le Marseillais Nicolas Nkoulou (81) ne se situent pas si loin du « maître ».

Ligue 1 : les as de la technique
Le meilleur à la volée : Zlatan Ibrahimović

La volée, c’est un peu l’œuvre d’art du football. Tout le monde rêve de la réussir et mieux, de la convertir en but. L’arrivée de Zlatan Ibrahimović en Ligue 1 l’été dernier a au moins mis tout le monde d’accord sur une chose : le roi de la volée, c’est bien lui (89). Dans toutes les positions possibles et imaginables, le Suédois est capable de reprendre le ballon et de l’expédier souvent avec une puissante stupéfiante dans les cages du gardien, pantois. D’autres attaquants de notre championnat ne sont pas maladroits malgré tout à cet exercice : Jimmy Briand (86), Ezequiel Lavezzi (79), Bafétimbi Gomis (84) ou encore Salomon Kalou (80) sont loin d’y être mauvais.

Ligue 1 : les as de la technique
Le maître des effets : Nenê

Elles ont rendu notre Thierry Henry national célèbre : les frappes enroulées, enveloppées, avec effets, nommez-les à votre convenance, elles sont belles, limpides et ont la fâcheuse tendance à venir se loger dans la lucarne du gardien, figé sur ses appuis comme pour implorer le ciel. La Ligue 1 compte plusieurs joueurs qui maîtrisent cet art si difficile : il y a Javier Pastore (83), Dimitri Payet (82), Ludovic Obraniak (83) ou encore Yoann Gourcuff (84). Mais le plus à l’aise pour enrouler le ballon, c’est incontestablement Nenê (84). Sur coup franc ou en rentrant dans la surface de réparation, le Brésilien du PSG est surveillé de près par le gardien de but.

Ligue 1 : les as de la technique
Le meilleur tireur de penalty : Zlatan Ibrahimović

Encore lui. Mais c’est précisément au fait de dominer ses adversaires dans tous les registres que l’on reconnaît les grands joueurs. Et face au gardien de but, lors d’un « coup de pied de réparation » ou lors d’une séance de tir au but, le plus grand spécialiste du monde, c’est bien Zlatan Ibrahimović. Sa note de 93 doit être un peu prise comme un pourcentage : celui de chances de le voir marquer à cet exercice. Dans le monde, aucun joueur n’y affiche une aussi grande réussite que lui. Et en Ligue 1, seuls Fabián Monzón (90), Michel Bastos (88), Nenê (87), Adrian Mutu (88) et Younès Belhanda (87) peuvent prétendre lui faire de l’ombre.

Commenter cet article