Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FIFA 13, les équipes à la loupe

L'ultime blog FIFA 13

Ligue 1 : les monstres physiques

Publié le 29 Décembre 2012 par Ludovic FRANCISCO in ligue 1, lavezzi, aubameyang, verratti

Ligue 1 : les monstres physiques

ILS SONT RAPIDES COMME L'ECLAIR, puissants comme Hercule, terriblement agiles ou au contraire très solides sur leurs appuis, ils sautent plus haut que personne et peuvent répéter les efforts à l'infini... Les monstres physiques dominent leurs adversaires et notre championnat par leurs qualités athlétiques. Il se trouve qu'ils sont souvent, en définitive, les meilleurs joueurs du championnat. Peut-être parce que le football est, on a parfois tendance à l'oublier, avant tout un sport d'athlètes.

Ligue 1 : les monstres physiques
Le plus explosif : Ezequiel Lavezzi

Le Paris Saint-Germain mesure-t-il sa chance ? Laquelle ? Celle de posséder l’un des attaquants les plus explosifs de la planète (95). Balle au pied, en face-à-face, son pouvoir d’accélération rend l’Argentin quasiment insaisissable. Dans le monde, seul Théodore Walcott, l’attaquant d’Arsenal, lui est supérieur (97) tandis qu’il fait jeu égal avec, excusez du peu… Lionel Messi. Dans notre L1, ils sont seulement quelques joueurs à pouvoir rivaliser avec le Parisien : il y a le Rennais Jonathan Pitroipa surtout, avec un beau 94, ainsi que Mathieu Valbuena et Pierre-Emerick Aubameyang, qui culminent à 92.

Ligue 1 : les monstres physiques
Le plus rapide : Pierre-Emerick Aubameyang

Une flèche. Un éclair. Tel pourrait-on surnommer Pierre-Emerick Aubameyang, le talentueux attaquant de l’AS Saint-Etienne. Avec sa vitesse de pointe extraordinaire (94), le Gabonais de 23 ans est capable de laisser loin derrière lui les défenseurs les plus rapides. Quand on sait qu’en plus il n’est pas maladroit devant le but, mieux vaut serrer le Stéphanois de très près lorsqu’on l’affronte. D’autres attaquants de L1 ne sont cependant pas loin derrière Aubameyang, en termes de vitesse pure : Loïc Rémy et Jonathan Pitroipa le talonnent avec 93, tandis qu’Ezequiel Lavezzi, John Utaka et Romain Alessandrini doivent se contenter de 92.

Ligue 1 : les monstres physiques
La plus belle détente : André Ayew

On ne croirait pas, comme ça, avec son « petit » mètre 76. Et pourtant, André Ayew est bien le joueur qui possède la plus belle détente (92) du championnat de France. Une détente qui le rend redoutable sur coup de pied arrêté, malgré un jeu de tête pas aussi au point (79). En mettant à l’honneur le Ghanéen, alors que Vitorino Hilton est aussi performant que lui dans ce domaine, nous accordons en quelque sorte la prime à l’effort : le Brésilien est en effet un peu plus grand (1,80 m). D’autres joueurs de L1 sont également très bons « sauteurs » : Loïc Rémy, l'attaquant marseillais, Romain Genevois, le défenseur haïtien de l’OGC Nice ainsi que Pape Souaré, le défenseur sénégalais du LOSC, obtiennent une jolie note de 91.

Ligue 1 : les monstres physiques
Le plus solide : Marco Verratti

Qui l’eût cru ? Le joueur le plus solide du championnat de France n’a que… 20 ans. Il s’agit de Marco Verratti, le prodigieux milieu de terrain défensif acheté par le PSG au club italien de Pescara. Avec une note de 93, le jeune transalpin est extrêmement difficile à bousculer. Un autre joueur de L1 fait cependant jeu égal dans ce domaine : c’est Maxime Blanc, le milieu offensif de l’OL, pétri de talent et qui n’a que 20 ans lui aussi. Deux gamins à qui il est très difficile de subtiliser le ballon, face auxquels le physique ne suffit pas toujours et qui se permettent de supplanter des joueurs confirmés comme Romain Alessandrini, Ludovic Giuly ou Ezequiel Lavezzi, qui atteignent 92.

Ligue 1 : les monstres physiques
Le plus endurant : Etienne Capoue

Un inlassable gratteur de ballons. Ainsi est souvent décrit Etienne Capoue, le jeune milieu défensif du Téfécé. Et pour cause : avec une note de 92 en endurance, le joueur de 24 ans est capable de multiplier les efforts au cours d’un match sans laisser poindre une impression de fatigue et il est apte à répéter les matchs dans une période très courte. Moussa Sissoko, son coéquipier toulousain, est aussi généreux dans l’effort que lui, de même que, et c’est une surprise, Julien Faussurier, le milieu de terrain polyvalent de l’ESTAC, mais c’est incontestablement le « coffre » de Capoue qui impressionne le plus. Derrière, suivent le Lillois Rio Mavuba, le Marseillais André Ayew, le Valenciennois Carlos Sanchez et le Nancéen Thomas Ayasse (91).

Ligue 1 : les monstres physiques
Le plus puissant : Zlatan Ibrahimović

Un titan. Un monstre. Un colosse. Zlatan Ibrahimović est bien le « M. Muscle » de la L1. Du haut de son mètre 95, et monté sur ses 95 kg, le Suédois utilise sa force (93) pour malmener les défenseurs qui osent s’approcher trop de lui. Quand on sait que l’attaquant possède la technique qui va avec, on se rend vite compte qu’il est tout simplement extrêmement difficile de le contenir. D’autres joueurs de notre championnat, moins connus, mais aussi moins talentueux par ailleurs, font presque jeu égal avec l'ancien Milanais, comme le milieu sochalien Mohamed Traoré et le milieu lillois Adama Soumaoro (92). Juste derrière, suivent des joueurs comme le Parisien Alex, le Niçois Renato Civelli ou encore Charlison Benschop, l’attaquant néerlandais du Stade Brestois (91).

Ligue 1 : les monstres physiques
Le plus vif : Mathieu Valbuena

La France du football sait-elle qu’elle possède en Mathieu Valbuena l’un des joueurs les plus vifs du monde ? Avec sa note de 91, le Marseillais se montre aussi réactif que des joueurs du niveau de Carlos Tévez et Philipp Lahm. Seuls des maîtres à jouer comme Lionel Messi et Xavi lui sont supérieurs dans ce domaine. Car « Petit Vélo » est un véritable feu follet, capable d’enchaîner les mouvements avec une rapidité stupéfiante, et de jaillir au nez et à la barbe des défenseurs. En L1, quelques joueurs tentent de lui disputer ce titre, mais c’est bien timidement : les plus proches d'y parvenir sont l’attaquant lyonnais Bafétimbi Gomis et, dans un tout autre registre, son coéquipier de la défense, Mouhamadou Dabo (86). Ils sont suivis d’Ezequiel Lavezzi, Cédric Carrasso et Mickaël Landreau, tous trois à 85.

Ligue 1 : les monstres physiques
Le plus agile : Ezequiel Lavezzi

Comme si cela ne lui suffisait pas d’être le plus explosif des joueurs de notre championnat, Ezequiel Lavezzi est encore celui qui s’avère le plus adroit ballon au pied (94). C’est le plus à même d’enchaîner mouvements, gestes techniques et autres grigris, sans perte de balle. A ce petit jeu, l’Argentin est d’ailleurs, une fois encore, l’un des plus performants du monde : tenant la dragée haute à des joueurs du calibre de Lionel Messi ou Alexis Sanchez, il ne s’incline que devant un certain… Neymar (95). En France, seuls 5 joueurs se rapprochent de son niveau : Mathieu Valbuena, Jonathan Pitroipa, Romain Alessandrini, le Sochalien Ishmael Yartey ainsi que le Rémois Julien Toudic, tous à 91.

Commenter cet article