Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FIFA 13, les équipes à la loupe

L'ultime blog FIFA 13

Le Valenciennes FC a trouvé le bon rythme

Publié le 29 Décembre 2012 par Ludovic FRANCISCO in fifa 13, valencienne, vacf, nery, pujol

Le Valenciennes FC a trouvé le bon rythme

ELLE SEMBLE LOIN L'EPOQUE OU LE VAFC faisait office de « rétrogradable » potentiel. Depuis quelques saisons maintenant, les Rouge et Blanc sont solidement installés dans le milieu de tableau de la Ligue 1. Sur Fifa, cela s’est traduit il y a 4 ans par le gain d’une demi-étoile supplémentaire, soit un total de 3,5 étoiles dont le club du Nord ne se départ désormais plus. La saison 2012-2013 semble démarrer sous les mêmes auspices que les précédentes. Le club a enregistré le départ de plusieurs joueurs, dont le plus marquant est sans conteste Renaud Cohade (75).

Un effectif qui pourrait jouer les trouble-fête cette saison en L1.

Le Valenciennes FC a trouvé le bon rythme

Celui de Carlos Sánchez (74) n’en est finalement pas un, puisque le Colombien, acheté l’été dernier par un club chilien, a été prêté cette saison au VA ! Au rayon « arrivées », peu de noms à citer, hormis ceux d’Anthony Le Tallec (71) et de Loris Néry (67), un prometteur arrière latéral stéphanois. Un effectif loin d’être chamboulé, composé de plusieurs joueurs en devenir, et qui pourrait jouer les trouble-fête cette saison en L1.

Le Valenciennes FC a trouvé le bon rythme
Le joueur-clé : Grégory Pujol

Voilà un attaquant de notre championnat sous-estimé depuis toujours mais qui, après six saisons passées dans le Nord et malgré ses 32 ans, fait plus que jamais le bonheur de Valenciennes. A l’orée de sa retraite, l’ancien Nantais conserve toutes ses qualités d’avant-centre : tout d’abord un jeu de tête impressionnant, à la faveur de sa taille bien sûr (1,83 m), de sa détente (82) et tout simplement de son aisance dans cet exercice (77). Grégory Pujol, c’est ensuite une grande intelligence de jeu ainsi qu’un important sang froid, que l’on remarque instantanément dans ses déplacements (79), ses choix offensifs (81), son réalisme (79). Enfin, techniquement, s’il n’est pas un grand dribbleur (73), c’est un attaquant qui sait tirer fort (77) et avec précision (76), reprendre un ballon de volée (76), tirer un penalty (73) et assurer ses remises (76). C’est quand il sera parti que Valenciennes mesurera sa perte.

Le Valenciennes FC a trouvé le bon rythme
Un milieu costaud

La grande force du VACF se situe dans son milieu de terrain : c’est dans ce secteur que le club rassemble ses forces vives. A 28 ans, Rémi Gomis (général 73) est le pur milieu récupérateur : il est hargneux (81), généreux dans l’effort (80), puissant (76) et ses tacles sont précis (77). Carlos Sánchez (74) officie dans un registre similaire : il est encore plus endurant (91), tout aussi agressif (79) et vigoureux (77) que le Sénégalais. En revanche, il est meilleur passeur, de près (75) comme de loin (77). A un poste plus avancé, Dušan Djurić (général 73) présente la particularité de pouvoir jouer côté droit ou côté gauche. En effet, bien que droitier, le milieu suédois est très à l’aise pour joueur de son mauvais pied. Pour le reste, c’est un joueur tout à fait honnête, adroit (79), plutôt intelligent (77) et explosif (76). Gaël Danic (général 74), enfin, est celui qui présente le profil le plus offensif. Tellement en fait qu’il peut tout à fait évoluer dans une position d’ailier. Pur gaucher, le Français s’éclate sur le côté où ses qualités d’endurance (80), d’équilibre (80), d’accélération (77), d’agilité (77) et de centre (76) en font un joueur dangereux lorsqu’il déborde.

Le Valenciennes FC a trouvé le bon rythme
L’équipe qu’il faut aligner

Pour gagner avec Valenciennes, nous vous proposons cette formation classique 4-4-2 où vous confiez les clés de l’attaque à un duo : l’inaltérable Grégory Pujol (76) et le prometteur Vincent Aboubakar. Le Français est avant tout un pivot, redoutable finisseur, tandis que le Camerounais a pour lui de très grosses qualités de vitesse (90) et d’accélération (88). A eux deux, ils peuvent faire très mal. Au milieu, nous vous avons déjà dit tout le bien que nous pensions du duo Gomis-Sánchez à la récupération, et du tandem Djurić-Danic en animateurs de couloirs. En charnière centrale, la paire Nicolas Isimat-Mirin (70) – Gil (71) est la plus solide que vous puissiez aligner. Sur les côtés, titularisez David Ducourtioux (72) et Gaëtan Bong (70). Dans les cages, Nicolas Penneteau (74) est indiscutable.

Le Valenciennes FC a trouvé le bon rythme
Le joueur en devenir : Loris Néry

Le VAFC compte une tripotée de joueurs prometteurs : il y a Nicolas Isimat-Mirin (70<78), Gaëtan Bong (70<78), Vincent Aboubakar (73<78), Pape Camara (70<78)… Mais l’un en particulier promet d’effectuer d’importants progrès dans les années à venir. Il s’agit de Loris Néry (général 67). Cet arrière latéral formé à Saint-Etienne s’est engagé cette saison chez les Rouge et Blanc. Sa particularité ? Il est capable d’évoluer à droite comme à gauche. Ses qualités ? Elles sont nombreuses pour un joueur de 21 ans. C’est déjà un joueur endurant (73), solide sur ses appuis (75), agressif (72), vif (71) et rapide (70). Défensivement, s’il a encore de gros progrès à effectuer, il semble sur le bon chemin : interceptions (68), marquage (65), tacle debout (65)… tout ceci reste à parfaire. Ballon au pied enfin, il est particulièrement à l’aise, en témoignent son agilité (65), ses contrôles (68), la précision de ses centres (65) et de ses passes courtes (65). Ajoutez à cela une très belle détente (81), qui compense largement sa taille modeste (1,74 m), et vous obtenez un des gros espoirs français au poste d’arrière latéral.

Commenter cet article