Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FIFA 13, les équipes à la loupe

L'ultime blog FIFA 13

L’AC Ajaccio mise sur ses individualités

Publié le 15 Décembre 2012 par Ludovic FRANCISCO in fifa 13, ajaccio

L’AC Ajaccio mise sur ses individualités

POUR BATIR UNE EQUIPE COMPETITIVE, beaucoup de clubs choisissent de constituer un groupe homogène, où l'on évite, autant que faire se peut, les disparités de niveau. D'autres choisissent au contraire de s'appuyer sur deux ou trois individualités, de façon à faire la décision sur certains matchs, quitte à proposer un jeu collectif moins performant. C'est le choix qu'a fait cette saison l'AC Ajaccio. Après Guillermo Ochoa, recruté à la surprise générale en 2011, le club corse a poursuivi sa démarche durant l'été 2012 en recrutant plusieurs individualités.

Les recrues estivales relèvent le niveau général de l'équipe, malgré la présence de joueurs moyens au sein de l'effectif.

L’AC Ajaccio mise sur ses individualités

Ammar Jemal, en provenance du FC Cologne, Ricardo Faty, l’ancien espoir de l’AS Rome, Sigamary Diarra, le milieu gauche du FC Lorient et enfin – et surtout – Adrian Mutu, la star roumaine, font partie de ces individualités censées relever le niveau général de l'équipe. Et force est de reconnaître qu'elles y parviennent puisque, malgré la présence de joueurs assez moyens au sein de l'effectif, et malgré le départ de quelques joueurs importants (Ilan, Socier), Ajaccio conserve cette saison ses 3 étoiles. De quoi lui permettre d'espérer une nouvelle fois, pourquoi pas, le maintien.

L’AC Ajaccio mise sur ses individualités
Le joueur-clé : Ochoa

Signature-surprise de l’AC Ajaccio à l’été 2011, Guillermo Ochoa s’est immédiatement imposé dans l’effectif corse. Le gardien titulaire de la sélection mexicaine est d’ailleurs considéré comme l’un des grands artisans du maintien en L1 la saison passée. Malgré l’arrivée de plusieurs grands noms à Ajaccio, l’atout n°1 de l’équipe, c’est bien lui (général 77). Sans être le meilleur gardien d’un championnat qui compte de brillants spécimens, le garçon de 27 ans possède plusieurs atouts. Le plus notable est sa qualité au plongeon (82). Aidé par une belle détente (81), Ochoa est capable d’aller chercher des ballons qui paraissent, a priori, inaccessibles. Seuls Mandanda et Sirigu lui sont supérieurs dans ce domaine. Autre qualité du Mexicain : sa réactivité (83), qui lui permet souvent de se sortir de situations désespérées. Malgré tout, Ochoa n’est pas exempt de faiblesses. Les principales sont sa prise de balle (68) et son placement (72). Tout impressionnant qu'il soit, Ochoa n'est donc pas toujours très efficace. Mais sa marge de progression (potentiel 80) peut lui permettre de gommer ces défauts.

L’AC Ajaccio mise sur ses individualités
Un bon joueur à chaque ligne

On l’a dit, l’intelligence de l'AC Ajaccio pour cette saison 2012-2013 est de s'être doté d'individualités à chaque ligne, ce qui lui permet de compenser la faiblesse de certains joueurs, notamment du côté des arrières latéraux. On ne reviendra pas sur le cas d’Ochoa, l’atout n°1 de l’équipe. En revanche, on s’attardera quelques instants sur Ammar Jemal (74). Puissant (85) et agressif (82), ce défenseur central possède une détente tout à fait intéressante (83) à son poste. On évoquera également Sigamary Diarra (72), un milieu gauche extrêmement rapide (90), très adroit (84) et difficile à bousculer (80). On s’arrêtera enfin sur Adrian Mutu (Murgu dans le jeu). L’attaquant (76) possède encore de beaux restes : ses qualités de finisseur (80), son placement offensif (80), ses frappes en finesse (82), sa hargne (80) et surtout son efficacité redoutable sur penalty (88) en font un titulaire indiscutable de l’attaque ajaccienne.

L’AC Ajaccio mise sur ses individualités
L’équipe qu'il faut aligner

Le système qui sied le mieux aux qualités des joueurs d’Ajaccio est sans hésiter le 4-4-2 en losange. Ce schéma tactique vous permet d’utiliser les meilleurs joueurs de l’équipe : le duo Eduardo-Mutu en attaque, les milieux excentrés Diarra (à gauche) et Sammaritano (à droite) et enfin Cavalli en position de meneur de jeu. Attention toutefois car ce système, résolument offensif, ne vous permet d'utiliser qu’un seul milieu défensif (Mostefa). Vous seriez donc inspiré de ne pas faire partir vos milieux excentrés à l’abordage, sous peine de laisser votre milieu de terrain impuissant à la première offensive adverse. En défense centrale, la paire de gauchers Poulard-Jemal est la plus apte à garder vos cages inviolées.

L’AC Ajaccio mise sur ses individualités
Le joueur en devenir : Benjamin André

L’AC Ajaccio n’a pas la chance de posséder dans son effectif de futur « crack ». Néanmoins, un jeune milieu offensif de 22 ans possède un potentiel supérieur à celui de ses coéquipiers. Il s’agit de Benjamin André (général 66). Adroit (81) et rapide lorsqu’il est lancé (81), ce joueur particulièrement à l’aise dans le couloir droit peut encore progresser dans bien des domaines : l’équilibre (73), l’endurance (70), le placement offensif (68), les dribbles (68) et le contrôle de balle (65). Lorsqu’il y sera parvenu, il atteindra la note de 74 et pourra s’affirmer comme l’un des cadres de l’équipe.

Commenter cet article

Orsi Ribelli 16/04/2013 21:37

FORZA AIACCIU !!!