Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FIFA 13, les équipes à la loupe

L'ultime blog FIFA 13

Evian TG joue la carte de l'homogénéité

Publié le 18 Décembre 2012 par Ludovic FRANCISCO in fifa 13, etg, evian, evian thonon gaillard, jarolim, mongongu

Evian TG joue la carte de l'homogénéité

DEUXIEME SAISON EN LIGUE 1 pour Evian Thonon-Gaillard. Après être parvenu à se maintenir dans l’élite la saison passée, le club haut-savoyard poursuit son opération maintien avec une stratégie bien définie : constituer un groupe homogène où, le salut de l’équipe ne viendra pas d’un ou deux talents individuels, mais d’un collectif cohérent où l’on évite, autant que faire se peut, les disparités de niveau. Résultat : l'ETG conserve les 3,5 étoiles acquises lors de la montée l'année dernière et l'impressionnante campagne de recrutement qui s'en est suivie.

L'équipe doit se passer des services de plusieurs éléments de la saison dernière.

Evian TG joue la carte de l'homogénéité

L’équipe, tirée vers le haut l’an passé par des joueurs comme Poulsen (75), Leroy (73) ou Kahlenberg (72), doit pourtant se passer cette saison de leurs services. Elle obtient en contrepartie le renfort d’autres joueurs. Peu se révèlent véritablement marquants, mais un transfuge du Hambourg SV, David Jarolím (74) apporte de la qualité au milieu de terrain.

Evian TG joue la carte de l'homogénéité
Le joueur-clé : David Jarolím

Le 20 novembre dernier, David Jarolím a quitté Evian pour « raisons personnelles ». Et c’est bien dommage ! Car dans FIFA 13, l’expérimenté Tchèque est bel et bien le leader technique de l’équipe savoyarde. Milieu défensif de formation, l’ancien joueur de Hambourg affiche avant tout des qualités de récupérateur : il est très endurant (84), agressif sur le porteur de balle (82), pas malhabile pour intercepter les passes (73), marquer son adversaire (72) ou lui subtiliser le ballon (70). Mais lorsqu’on le fait monter d’un cran, dans une position de relayeur, Jarolím affiche également des qualités certaines pour effectuer des transmissions précises (80), contrôler le ballon avec fluidité (76), résister à la pression des défenseurs (85) et réagir avec célérité (75). Profitez de sa présence, car le joueur disparaîtra de l’effectif évianiais lors de la mise à jour hivernale de FIFA 13.

Evian TG joue la carte de l'homogénéité
Un groupe cohérent

Existe-t-il un maillon faible au sein de l’effectif évianais ? Pas facile à dire ! Le club affiche en effet un groupe de niveau très homogène, d’où n’affleure pas réellement de joueur au-dessus, ni en-dessous, de la mêlée. Si Cédric Mongongu (72) s’affirme que le leader de la défense, ses coéquipiers affichent un niveau très correct : c’est le cas d’Aldo Angoula (70), de Brice Dja Djédjé (70) ou de Fabrice Ehret (70). Au milieu, l’équipe dispose d’un réservoir de joueurs très intéressant : hormis David Jarolím (74), Daniel Wass (71), Olivier Sorlin (73), Eric Tié Bi (71), Cédric Barbosa (70) et Sidney Govou (70) affichent un niveau comparable. En attaque, Yannick Sagbo (73) s’affirme comme un titulaire indiscutable. Malgré tout, Kévin Bérigaud (70) est capable de le suppléer efficacement. Même au poste de gardien, Evian possède une doublure honorable en la personne de Bertrand Laquait (71), n°2 derrière Stephan Andersen (74). Intéressant en mode « Carrière », lorsque les blessures s’accumulent.

Evian TG joue la carte de l'homogénéité
L’équipe qu'il faut aligner

Le manque de solutions offensives proposées par l’ETG, en même temps que la profusion de milieux de terrain impose de composer un onze-type avec une prédominance de l’entrejeu. Toutefois, là encore, la plupart des joueurs sont moins de véritables offensifs que des relayeurs : aussi nous vous préconisons d’évoluer dans un schéma de type 4-1-4-1. Juste devant une défense composée, de gauche à droite, de Ehret, Angoula, Mongongu et Dja Djédjé, le candidat tout trouvé est Tié Bi, un pur milieu récupérateur. A ses côtés, placez le duo Jarolím-Barbosa, deux bons relayeurs, qui sauront faire remonter le ballon et apporter le surnombre devant la surface de réparation. Sur les côtés, utilisez Sorlin et Wass, pas réellement des joueurs de débordement, mais des passeurs honnêtes. Tout seul en pointe, Sagbo devra se démener pour transformer ses occasions.

Evian TG joue la carte de l'homogénéité
Le joueur en devenir : Cédric Mongongu

Cédric Mongongu a beau n’avoir que 23 ans, cela fait déjà plusieurs saisons qu’il joue régulièrement dans une équipe de Ligue 1. Après Monaco, où il a passé cinq saisons, le Congolais a rejoint Evian TG voici deux ans dans la peau d’un titulaire en défense centrale. Il faut dire que le joueur d’1,88 m est taillé pour le poste : il est puissant (79), s’élève haut dans les airs (77) et récupère les ballons avec autorité (75). De bonnes statistiques, qui expliquent pourquoi il peut évoluer en position de milieu défensif. Mais aussi une note générale correcte (72) pour Cédric Mongongu, pour qui le meilleur est à venir. En se montrant plus hargneux qu’il ne l’est aujourd’hui (73) pour harceler son adversaire direct et en apprenant à exercer un marquage serré (72), le stoppeur ne tardera pas progresser. Il devrait atteindre au sommet de sa carrière la note de 79. Un beau total qui lui ouvrira à coup sûr les portes d’une grosse écurie.

Commenter cet article