Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FIFA 13, les équipes à la loupe

L'ultime blog FIFA 13

Arsenal : le collectif

Publié le 6 Février 2013 par Ludovic FRANCISCO in arsenal, gunners, vermaelen, walcott, gervinho, arteta

Arsenal : le collectif
Des joueurs agiles et rapides

Outre sa technique et son jeu de passe, ce qui rend le jeu d’Arsenal si agréable à regarder, c’est la grande facilité à se mouvoir de ses offensifs. Pour cela, quatre qualités entre en jeu. Les deux premières sont l’explosivité et la vélocité. Dans ce domaine, Walcott (accélération 97, vitesse 86) n’a pas d’équivalent dans le monde. Mais il n’est pas le seul à Arsenal à afficher des qualités de ce genre : Gervinho (accélération 89, vitesse 87), Chamberlain (accélération 89, vitesse 89) et Podolski (accélération 88, vitesse 87) ont aussi leur mot à dire. La troisième qualité à prendre en compte est bien sûr l’agilité. Le meilleur dans ce domaine à Arsenal est Gervinho (91), même si Cazorla (86), Chamberlain (85) et Arshavin (85) sont tout saufs maladroits ballon au pied. Enfin, la dernière qualité, dans le cas de joueurs offensifs, est sans doute l’équilibre. C’est cette faculté qui à des joueurs comme Cazorla (91), Chamberlain (88), Wilshere (87) ou encore Rosický (85) de si bien résister à la pression adverse.

Arsenal : le collectif
Un marquage strict, un jeu de tête efficace

Sans réunir de défenseur qui brille par un sens aigu de l’anticipation ou de placement, l’arrière-garde d’Arsenal compte plusieurs joueurs extrêmement appliqués dans le marquage et dans le renvoi du ballon. Ainsi Thomas Vermaelen (85), Per Mertesacker (85), Bacary Sagna (84) et Laurent Koscielny (84) sont performants pour ne pas lâcher leur vis-à-vis d’une semelle. Pour renvoyer les ballons de la tête suite à un coup de pied arrêté ou à un centre dans la surface, les Gunners sont là aussi bien lotis : du haut de son 1,98 m, Per Mertesacker est particulièrement brillant à cet exercice grâce à une impressionnante détente (95) et une grande précision (91). A ce petit jeu, Laurent Koscielny (détente 90), Thomas Vermalaen (précision 83) et Sébastien Squillaci (précision 82) ont également leur mot à dire.

Arsenal : le collectif
De fins techniciens

Selon Platini, la technique commence par le contrôle. Et ils sont nombreux à Arsenal à posséder une maitrise parfaite du ballon. Entre Arshavin (88), Arteta (87), Wilshere (86), Gervinho (86) et Rosický (85), les Gunners sont gatés. La technique, c’est aussi la capacité à jouer du mauvais pied. Là encore, plusieurs joueurs affichent des capacités hors norme : Cazorla (5/5) et Arshavin (5/5) sont de ceux-là, mais Rosický (4/5), Ramsey (4/5), Chamberlain (4/5) et Arteta (4/5) sont aussi très à l’aise. Au rayon des dribbles, là encore, Arsenal fourmille de talent : Cazorla (87) et Gervinho (87) sont au-dessus du lot, mais Arshavin (85), Chamberlain (85) et Rosický (84) suivent, pas loin derrière. Pour agrémenter ces dribbles en grigris de toutes sortes, l’équipe compte enfin plusieurs artistes : Chamberlain, Gervinho, Arshavin et Cazorla héritent tous de la note de 4/5.

Arsenal : le collectif
Des supers passeurs

Certains surnomment Arsenal le « petit Barça ». Au regard des statistiques des joueurs de l’effectif 2012-2013, ce sobriquet n’est pas volé. Plusieurs d’entre eux se révèlent en effet de brillants passeurs. Sur courte distance notamment. A ce petit jeu, Mikel Arteta (87) est celui qui se montre le plus brillant, mais plusieurs joueurs comme Jack Wilshere (85), Santi Cazorla (85), Aaron Ramsey (83), Tomáš Rosický (83) sont loin d’être ridicules à cet exercice. Pour adresser des caviars sur longue distance, trois d’entre eux possèdent là encore des capacités hors du commun : c’est le cas encore une fois de Mikel Arteta (85) et, dans une moindre mesure, de Santi Cazorla (82) et d’Aaron Ramsey (81). Enfin, pour orienter le jeu, adresser des passes dans une tempo parfait, il faut encore citer Mikel Arteta (87), mais là encore, Jack Wilshere (86), Tomáš Rosický (84), Santi Cazorla (83) n’ont pas grand chose à lui envier.

Commenter cet article